LA VIE DES GRANDS

Comment, de leurs grands yeux curieux, nous regardent les enfants ?

Que rejouent-ils au juste en jouant aux grands ?

Et si pour une fois, nous inversions les rôles et nous nous observions à travers eux…

De ces jeux de regards croisés, des situations croustillantes, cocasses, tendres et une vraie réflexion sur la place des enfants dans « la vie des grands ».

Une série documentaire (5*26') de Françoise Marie

 

SCHUCH PRODUCTIONS / ARTE GEIE

 

 

"Qui n'imite point, n'invente point" disait le philosophe Alain. L’imagination et la créativité sont le terreau de l’évolution future des enfants et donc de notre société.

 

Commencés dès la petite enfance par l'adresse à une peluche ou une poupée confidente, les jeux de rôle (faire le docteur, le vendeur et la vendeuse, le papa et la maman) sont jusqu'à la préadolescence, un des moyens d'expression favoris des enfants. En imitant les adultes, ils rejouent les comportements de ceux qui les entourent et se pénètrent ainsi de cette réalité pour mieux la comprendre. Se libérant momentanément de l'attente que les adultes ont d'eux, les enfants jubilent d'être en situation de "connaisseurs" et non pas seulement d'apprentissage. A travers ces jeux de regards va également émerger une vision de la place accordée à l'enfant dans notre société telle qu'elle est perçue par l'enfant lui-même.

 

Suivant leur environnement adulte parental et social, les enfants vivent dans des univers souvent très différents les uns des autres: un enfant de médecin n'aura pas le même regard sur le monde qu'un enfant de commerçant ou d'enseignant... un enfant issu d'une immigration récente et dont les parents ne parlent pas le français, aura très probablement un sens des responsabilités plus développé que les autres, un enfant de pompier sera plus familier à la notion d'exploit et de danger...

Ces univers vont se révéler autour de 5 thématiques, "secourir", "éduquer", "acheter, vendre", "vivre en famille", "une deuxième culture à toute allure", et vont rassembler des enfants sensibilisés à ces sujets car côtoyant des adultes aux prises avec ces situations.

 

 

 L'ordre suivant peut être amené à changer

 

 

Thématique 1 : "Secourir... "

Cette thématique réunit des enfants de pompiers, médecins urgentistes, infirmiers, ambulanciers, qui vont aborder les questions d'urgence, de vie et de mort, d'exploit, de risques, de courage... ainsi que les moments d'attente, où l'on est prêt à intervenir.

 

 

Thématique 2 : "Éduquer... "

Seront réunis des enfants de professeurs qui suivent les méthodes pédagogiques de l'éducation nationale ou celles des nouvelles pédagogies Montessori, Freinet, Steiner... Ils aborderont ensemble les difficultés et les plaisirs de l'enseignement, les questions de l'autorité, des récompenses et punitions, de justice, de compétition, de groupe...

 

 

Thématique 3 : "Acheter, vendre... "

Enfants de commerçants, vendeurs, caissiers, ils développeront une réflexion sur les difficultés et plaisirs des commerçants... sur ce qui se vend, et comment faire pour bien, mieux vendre... Que se passe-t-il quand le commerce ne marche pas? Quand les clients ne sont pas contents? Quand on se trompe dans une caisse?...

 

 

Thématique 4 : "Vivre en famille... "

Ils vivent dans des grandes familles, recomposées ou non, et vont aborder les plaisirs et difficultés de la vie en tribu, de la garde alternée, de partager sa chambre, ses jouets, l'ordinateur... des déménagements, changements d'écoles, de quartiers... de l'amour...

 

 

Thématique 5 : "Une deuxième culture, à toute allure... "

Ils sont enfants de l'immigration, arrivés récemment sur le territoire. Ils ont appris le français et les usages à toute allure dans des classes d'initiation... Ils aborderont les difficultés des enfants qui se retrouvent interprètes de leurs parents... et de leur vie partagée entre le monde à la maison et le monde à l'extérieur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Françoise Marie étudie la prise de vue à l'Ecole Louis Lumière, puis le montage et la réalisation à l'IDHEC (FÉMIS). Elle se forme ensuite auprès de divers chefs opérateurs, et se tourne vers la réalisation, avec « Paris vu par les directeurs de la photographie ».

 

Son genre de prédilection : le documentaire, dans lequel elle rencontre, raconte, les êtres et leurs mouvements, leurs places sociales, politiques ou culturelles, et plus simplement dessine, brosse le fait d'exister dans sa force et sa simplicité. Elle signe ainsi de nombreux sujets / portraits, «Les Lumières de Paris», «Just Like you», «Paris dessous», «L'Empreinte Preminger» «Portraits de campagne», « L'Art du combat », « Martin Parr », « Belleville, la Vie ».

 

Pour sa première sortie en salle : « On dirait que » (2007), Françoise Marie filme le monde des adultes tel qu'il est perçu par les enfants, les invitant en jeux de regards et jeux de rôles, à jouer au métier de leurs parents.

 

Son intérêt pour le monde de l'adolescence autant que pour l'art la conduit à l'École de Danse de l'Opéra de Paris: en immersion durant une année scolaire, elle filme et réalise pour Arte une chronique documentaire "Graines d'Etoiles", diffusée en avril 2013.



Partagez