HAIM

Haïm Lipski a 91 ans. Il a été violoniste au ghetto de Lodz puis à Auschwitz.

Après la guerre, il est parti en Israël où il est devenu électricien.

Aujourd’hui, il vit à Paris chez sa fille.

Il ne parle plus que le yiddish et l’hébreu. Parfois, il ne se rappelle plus très bien de son histoire… 

Haïm signifie « la vie » en hébreu.

Film documentaire (13') de Catherine Bernstein

 

Haïm Lipski était violoniste à Auschwitz, et il en est revenu. Il porte son histoire, et à travers elle, il est le témoin d’une histoire plus vaste. Il n’y a presque plus d’anciens déportés, et les quelques derniers perdent la mémoire. Pendant longtemps, on n’a pas voulu entendre leurs témoignages, puis dans les années 80 on leur a donné la parole, à ces personnes qui commençaient alors leur retraite. 

 

Aujourd’hui se pose la question : comment continuer à raconter l’histoire de l’extermination sans eux ?

 

Pourtant, dans nos rues, certains sont encore là et nous croisons leur route sans le savoir...

 

 

 

L'AUTEUR-REALISATRICE 

 

Catherine Bernstein a réalisé plusieurs courts métrages remarqués, dont "Zohra à la Plage" en 1996 (prix du Jury de Ciée Cinéma – Prix Aaton du court-métrage à Locarno – Prix de Montecatine), "Pour la Vie" en 1998, "Nue" en 2009 (Prix du meilleur film à Saint-Pétersbourg, sélectionné aux festivals de Locarno, Montréal, Nouméa, Douarnenez, Brest, Villeurbanne, … et diffusé sur Arte).

 

Elle a tourné trois documentaires en Allemagne :

"Oma" (prix du Jury au festival de Vic-le-Comte) donne la parole à des femmes allemandes ayant passé ensemble le baccalauréat en 1933.

"Les Raisins Verts" (prix Jean Lodz de la SCAM en 2000) interroge des filles de nazis.

"Les Absentes" part à travers le monde à la recherche des sept juives, absentes aux retrouvailles annuelles de la classe de "Oma".

 

"Assassinat d’une Modiste" (prix de la Création au festival Traces de Vies de Clermont-Ferrand – Etoile de la Scam 2007) poursuit la quête quasi obsessionnelle de Catherine Bernstein, sur les traces du passé. En 2008, elle conçoit un documentaire Asylum, d’après des images 8mm filmées dans des hôpitaux psychiatriques d’après-guerre, film diffusé sur Arte.

 



Partagez