antigone–enligne

Le besoin en matière de ressources numériques autour du théâtre (et particulièrement de la représentation) est récurrent, mais demeurait jusqu’à présent sans réponse.

Lancé en avril 2011, antigone-enligne, site interactif « comparatiste » dédié au théâtre, met à disposition des enseignants et des élèves des scènes-clefs d’une même pièce, proposées dans trois ou quatre mises en scène.

Une interface permet de les comparer, et de mettre en regard de chacune le texte de la pièce ainsi que différentes notes de contexte et de présentation (historique, artistique, dramaturgique…). De nombreux autres documents – audios, vidéos ou textuels  – accompagnent également ces mises en scène.

2009-2011

 

Un site du SCEREN CNDP

conçu et produit par Schuch Conseils et Productions 

Jean-Pierre Mabille et Anne Schuchman  

en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale
 



TELECHARGER LE PDF

 

VINCENT PEILLON, Ministre de l'Education Nationale, dans LIBÉRATION (11 juin 2013) :

 

"Nous avons un site extraordinaire, Antigone, sur lequel on trouve un enregistrement de Tartuffe de Molière dans quatre mises en scène. Sur l'écran, on peut voir la même scène interprétée de façon différente. Pour un enseignant de lettres, c'est un outil incroyable pour interroger le texte et son interprétation. L'apprentissage devient plus vivant, plus actif et aussi plus joyeux. Il peut toucher des enfants rétifs au système d'enseignement traditionnel."

 

 

Conçu en partenariat avec le Ministère de l'Education nationale et le CNDP, le site antigone-enligne a ouvert avec deux pièces, "Tartuffe", "l’Illusion comique" et sept mises en scène. Le CNDP assure la diffusion et la continuité du projet. De nouvelles pièces seront prochainement mises en ligne : "Hamlet", "Les Fourberies de Scapin", "On ne badine pas avec l'amour",  "La Cantatrice chauve".

A terme la base devrait compter une vingtaine de pièces du répertoire classique, soit plus de 70 mises en scène et environ 400 documents. De nouvelles fonctionnalités de navigation et d’annotation seront proposées dans une version ultérieure.


L’accès aux médias de ce site est en accès libre pour les enseignants et les élèves des écoles, collèges et lycées français, qui doivent s’enregistrer avec l’adresse professionnelle de l’établissement ou de l’enseignant.
Un tutorial est accessible depuis la rubrique aide du site.

 

Visitez le site antigone-enligne :

http://www.cndp.fr/antigone/

 

 

 

Patrick Laudet (Inspecteur général de lettres, chargé du théâtre) et Denis Lejay (I.A.-I.P.R. de lettres, chargé de mission à l'Inspection générale) présentent antigone-enligne :

 

"D’un clic, presque magiquement, passer d’un théâtre à un autre où se jouerait la même pièce et, de surcroît, passer d’un moment de l’histoire du théâtre à un autre : voilà, d’abord, ce que propose Antigone-enligne. Chacun pourra, en effet, grâce à ce site novateur, s’affranchir des contraintes de l’espace et du temps pour assister, presque simultanément, à plusieurs représentations d’une même œuvre. Ainsi, comparés, les décors et les costumes, les mouvements scéniques et le jeu des acteurs voulus par Benno Besson, Eric Louis, Stéphane Braunschweig ou Brigitte Jaques pour leur Tartuffe feront découvrir aux élèves les éléments constitutifs du théâtre, leur donneront accès à l’esthétique de grands metteurs en scène et à différentes interprétations d’une même œuvre. La démarche comparatiste proposée par ce site et le surplomb critique où il place son utilisateur aiguiseront le regard des élèves sur le théâtre ; ils apprendront aussi à lire des mises en scène et, stimulés par les rapprochements qu’ils feront, ils seront en mesure de proposer eux-mêmes des interprétations. Des extraits de grandes œuvres du répertoire – ces matrices toujours vivantes, dont le site sera continuellement enrichi – offrent ici à l’analyse des réalisations scéniques significatives, autant de lectures incarnées, à confronter et à interroger. On pourra suivre également des entretiens avec de grands metteurs en scène et consulter des archives télévisuelles autour des œuvres dont le site donne des extraits. Ces documents feront découvrir de grands noms et de grands moments de l’histoire du théâtre. Surtout, ils initieront les élèves au travail créateur des metteurs en scène et les inciteront à envisager le théâtre comme un événement  culturel en résonance avec la vie de la cité.

 

On le répète à l’envi : le théâtre est fait pour être joué devant un public, pour un public. Cette incarnation et cette destination privilégient ou relèguent des significations portées par le texte, en révèlent ou en créent d’autres. Une écriture scénique prolonge ou double ainsi l’écriture dramatique. Cette autre écriture, constituée des signes concrets de la scène, est l’œuvre du metteur en scène, créateur à part entière. Comparaisons et mises en perspective documentaires pourront donc nourrir la réflexion sur la singularité d’un genre à la fois littéraire et spectaculaire qui se définit par la tension, inégale au cours de l’histoire des spectacles, entre ces deux polarités.

 

Le narrateur de la Recherche qui assiste à une représentation de Phèdre avec la Berma déplore ne pas pouvoir s’imprégner du jeu de la célèbre comédienne : « J’aurais voulu – pouvoir l’approfondir, pour tâcher d’y découvrir ce qu’elle avait de beau – arrêter, immobiliser longtemps devant moi chaque intonation de l’artiste, chaque expression de sa physionomie ». Par les possibilités d’arrêts et de retours sur des moments clés des œuvres, Antigone-enligne facilite cette perception fine et intime du théâtre, tant espérée par le spectateur exigeant de Proust. Mais cet outil inédit, qui renouvelle et enrichit donc l’approche du théâtre au collège et au lycée ne veut pas, évidemment, se substituer à la fréquentation des spectacles. Bien au contraire. Le spectateur de Phèdre à qui sa grand-mère a proposé le secours de sa lorgnette ne se satisfait pas de cet instrument d’optique qui le sépare de la réalité de la représentation : « Seulement, quand on croit à la réalité des choses, user d’un moyen artificiel pour se les faire montrer n’équivaut pas tout à fait à se sentir près d’elles». C’est que le théâtre, comme le déclare Bogar dans L’Impromptu de Paris de Giraudoux, « a moins à entrer dans votre esprit que dans votre imagination et dans vos sens». Précisément, les comparaisons de spectacles, les documents complémentaires et les outils pédagogiques qui sont mis à la disposition des élèves et de leurs professeurs visent, par l’analyse, à former ce que l’ancienne critique appelait le goût ,– pour nous, le goût du théâtre. Grâce aux lorgnettes d’un genre nouveau proposées ici, chacun pourra maintenant regarder au plus près des représentations fondatrices ou marquantes, et entrer dans l’intimité de ces spectacles, « descendre en eux », selon le vœu du narrateur de la Recherche. De ces mises en relation, de ces explorations et de ces parcours critiques les élèves retireront la capacité de mieux voir des spectacles complets et de mieux les apprécier : savoir pour mieux voir. Antigone-en ligne contribuera ainsi à la formation d’authentiques amateurs de théâtre."



Partagez